• +06 77 96 06 87
  • myleneferrieux@gmail.com

Calendrier de l’avent jour N°23

Calendrier de l’avent jour N°23

Calendrier de l’avent jour N°23

Je suis un prénom mais aussi une plante qui suis je ? oui vous aviez bien sur deviné qu’il s’agissait du GUI.

S’embrasser sous le Gui porte chance et bonheur paraît il ! Mais savez vous encore une fois d’où vient cette coutume?

C’est une pratique que l’on doit aux Celtes. La tradition voulant que l’on s’embrasse sous le gui était courante en Gaule. On prêtait en effet des vertus médicinales et magiques à cette plante. Cette dernière était même parfois symbole d’immortalité, car ses feuilles étaient toujours vertes, même en plein hiver. A chaque début d’année, les druides cueillaient donc du gui pour les habitants, qui l’accrochaient dans leurs maisons en guise de porte-bonheur. Il était alors d’usage d’accueillir ses invités en les recevant (et les embrassant) sous le gui pour leur porter chance, leur souhaiter de bonnes récoltes, la fécondité ou encore éloigner les mauvais esprits. Au fil des siècles et malgré l’arrivée du christianisme, la tradition a perduré mais s’est progressivement limitée au fait d’embrasser quelqu’un – généralement son ou sa partenaire – sous du gui, où que ce soit, pour se souhaiter une bonne et heureuse année. Le gui : symbole et traditions Plante sacrée des druides, le gui fait aujourd’hui partie des traditions des fêtes de Noël et de fin d’année en Europe. Je vous propose de découvrir les symboles et les traditions associés à ces jolis rameaux décoratifs.

La plante sacrée des druides Le gui, que les Grecs associaient à Hermès, dieu messager de l’Olympe et dieu de la santé, était aussi considéré comme une plante sacrée du temps des Gaulois. Les Druides croyaient que cette plante était semée sur le chêne par une main divine et voyaient dans l’union entre leur arbre sacré et ces rameaux toujours verts un symbole d’immortalité. Le sixième jour de l’année celtique, les druides allaient couper le gui en s’exclamant : « O Ghel an Heu », une expression qui signifie littéralement « Que le blé germe ! ». Cette expression, symbole de renaissance du soleil après le solstice d’hiver, a donné par déformation l’expression « Au gui l’an neuf ! ». Les druides attribuaient aussi à cette plante des propriétés miraculeuses, notamment celles de guérir certaines maladies, d’immuniser contre les poisons, d’assurer la fertilité des femmes et de protéger les hommes contre la sorcellerie. Par ailleurs, lorsque des ennemis se rencontraient sous une branche de gui dans la forêt, ils devaient déposer les armes et observer une trêve jusqu’au lendemain. C’est de là que viendrait la coutume de suspendre une boule de gui et d’y échanger un baiser en signe d’amitié et de bienveillance. Une tradition païenne Ainsi, le baiser sous le gui porteur de bons auspices est probablement une tradition d’origine celte. Une autre explication veut que cette coutume, très répandue chez les anglo-saxons, soit liée à la légende de Freya, déesse de l’amour, de la beauté et de la fécondité. Selon la légende, un homme devait embrasser toute jeune fille qui, sans s’en rendre compte, se trouvait par hasard sous une branche de gui suspendue au plafond. Cette tradition païenne s’est perpétuée, même si l’Eglise tenta de substituer au gui le Houx dont les épines rappellent la couronne du Christ et les boules rouges, son sang. Un symbole de prospérité Même si sa signification païenne a été oubliée, la coutume d’échanger un baiser sous le gui est encore vivace en Europe et au Canada. Un baiser échangé par un couple d’amoureux est interprété comme une promesse de mariage, et comme un présage de bonheur et de longue vie. En France, cette coutume est plus particulièrement liée à la Saint sylvestre et au jour de l’An : la branche de gui, symbole de prospérité et de longue vie est un heureux présage pour franchir le seuil d’une nouvelle année

C’est en raison de cela, que l’exercice cadeau du jour, qui vous est proposé est en lien direct avec le cœur  et pour vous amener à franchir le seuil de cette nouvelle année 2017. Je vous amène aujourd’hui à célébrer et remercier 2016.  Peut être me direz vous 2016 n’a pas été pour vous une super année, peut être y avez vous rencontré des situations difficiles, des problèmes, des souffrances morales ou physique ! c’est certain et je vous comprends, néanmoins comme chaque pièce de monnaie qui comporte un côté pile et une côté face, chaque événement de votre vie n’est jamais tout à fait blanc ou tout à fait noir, il est parfois difficile de voir ou de comprendre la leçon de vie qui vous est enseignée de cette façon et pour certains même la leçon ne sera même pas comprise et se reproduira à de multiples reprises avant d’être acceptée et entendue. Aussi je vous demanderai d’essayer de faire fi de ce négatif de l’année 2016 et d’essayer d’en dégager l’essence profonde !

Dessinez un cœur au centre de votre page ici j’ai choisi de le faire sur une double mini page, utilisez le format qui vous plaît. Suspendu en haut au dessus du cœur dessinez un ruban auquel est attaché une branche de Gui (rappelez vous, pas du houx qui lui pique avec ces feuilles pointues et ses boules rouges) Dans les feuilles allongées du Gui écrivez vos remerciements!

C’est à vous !

Mylene

3 Comments so far

clairePosted on  11:46 - Déc 23, 2016

merci pour les références sur le gui, son histoire et sa symbolique.
l’exercice a été fluide, rapide, et agréable, merci Mylène de trouver tous les jours de nouvelles idées pour nous faire progresser, en s’amusant souvent, et parfois avec plus de réflexion ou de difficultés

FrançoisPosted on  3:07 - Déc 23, 2016

Merci Mylene, pour tout ce que tu fais, tout ce que tu proposes, pour ce partage, qui fait du bien, qui fais avancer. Merci pour ce partage, merci d’etre Mylene.

FrançoisPosted on  3:32 - Déc 23, 2016

Que dire, de ces infos culturel, de tous ces exercices, de ces petits moments de réflexion, sur soi!? Ce sont des moments de partage, des moments d’échange, que dire de cette personne, qui offre tous ces petits exos, pour que chacun puisse, puiser dans son intérieur, pour avancer, aller mieux, progresser, panser les plaies, trouver une paix intérieur. Merci Mylène

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.